Revenir au site

Point sur le marché des bureaux

Bureaux IdF | T2 2020

Notre point sur le marché des bureaux à Paris et en Île-de-France reprend les grands indicateurs du marché immobilier d'entreprise communiqués par le GIE ImmoStat.

Pour bien comprendre les tendances du marché, il faut savoir que l'indicateur principal de demande placée correspond à l'ensemble des locations ou ventes à l'occupant (par opposition aux ventes à investisseur) portant sur des locaux à usage de bureaux. Elle est exprimée en mètres carrés de surface utile.

Quelles sont les perspectives pour le marché des bureaux à Paris et en Île-de-France ? Comment celui-ci va-t-il repartir ? Le moment est-il venu pour les entreprises de saisir de nouvelles opportunités de négociation ?

Demande placée en très forte baisse au 1er semestre

Le constat au 1er semestre est celui du plus mauvais résultat trimestriel enregistré en plus de 15 ans, et la reprise de devrait être que très progressive. 

Selon les derniers relevés Immostat, la demande placée de bureaux en Île-de-France (volume des transactions locatives et ventes à utilisateurs) s’élève à 667.470 m², soit une baisse de -40% sur un an et -37% par rapport à la moyenne décennale (1.060.780 m²).

La demande placée s’est effondrée au T2 2020 avec un volume de 197.510 m² placés, soit une baisse de 65% par rapport à la même période en 2019.

Le loyer facial des bureaux

Les loyers des bureaux en Île-de-France résistent encore du fait des facteurs haussiers d'avant la crise du Covid-19. Néanmoins, cette tendance est amenée à évoluer dans les prochains mois.

Selon le GIE Immostat, sur la base des transactions ayant eu lieu au cours du trimestre, le loyer facial des bureaux de seconde main atteint en moyenne 655 € (HT HC / m² / an) à Paris Centre Ouest.

655 € HT HC/m²/an

Loyer moyen des bureaux à Paris Centre Ouest

Le loyer facial des bureaux de seconde main atteint en moyenne 473 € (HT HC / m² / an) dans le reste de Paris.

473 € HT HC/m²/an

Loyer moyen des bureaux Paris

Quelle stratégie immobilière pour les entreprises dans ce contexte de marché ?

Nous entrons dans un nouveau paradigme du marché de l'immobilier de bureaux caractérisé par une forte baisse de la demande placée et une consolidation de l'offre. Dans ce contexte, le rapport de force entre Bailleur et Preneur est modifié et offre de nouvelles opportunités de négociation.

La meilleure approche pour les entreprises nous semble donc être la mise en place d'un plan post-crise Covid-19 centré sur la renégociation ou la négociation de nouvelles conditions locatives ainsi que la mise en concurrence des propriétaires.

Ce plan peut également être accompagné d'une redéfinition du besoin et des objectifs de l'entreprise : la mise en place d'une stratégie immobilière partant des usages et intégrant pleinement les nouveaux modes de travail (besoin d'organiser et de structurer le déploiement du télétravail) et la maîtrise des coûts.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK